Événements culturels à Lyon

Projections et Masterclass de Serge Avédikian, Palme d’or du court-métrage à Cannes à l’école Arfis ce mardi 23 novembre

L’école de cinéma Arfis et ESIA 3D s’associe ce mardi 23 novembre pour recevoir Serge Avédikian, Palme d’Or du Court Métrage 2010 pour « Chienne d’histoire ».

Biographie : Serge Avédikian est né à Erevan, en Arménie, le 1er décembre 1955. Arrivé à Paris en 1971, Serge Avédikian mène en parallèle une carrière de comédien, de metteur en scène et de réalisateur.
Au cinéma, Chienne d’Histoire est son troisième film d’animation, après Ligne de vie en 2003 et Un beau matin en 2005 qui font appel à des techniques similaires. Il a également réalisé des documentaires de création (Sans retour possible, Que sont mes camarades devenus, Irina Brook, Le plaisir contagieux) dont dernièrement Nous avons bu la même eau, sorti en salle en 2008.
De nombreux courts et moyens métrages de fiction sont également à son actif (Bonjour Monsieur, Au revoir Madame, M’sieurs Dames, Mission accomplie) ainsi que des poèmes cinématographiques (J’ai bien connu le soleil, Le cinquième rêve, Lux aeterna, Terra emota).
Il travaille actuellement à son premier long métrage de fiction : Le dernier round.

Déroulé de la journée :
11h00 : ESIA 3D :
62 rue de la République, Lyon 2ème.
Conférence à l’amphithéâtre ESIA 3D.
A l’attention des élèves d’ESIA 3D et de le 3ème année de l’école Arfis.

14h30 : ÉCOLE ARFIS :
15 boulevard Yves Farge. Lyon 7ème.
Interview enregistrée sur le plateau de l’école Arfis avec Stéphane Charrière.

17h : Point Presse.
École de cinéma Arfis,
Merci de confirmer votre présence à communication@arfis.com

19h30 : Projections des courts-métrages de Serge Avédikian :
– Chienne d’histoire
Année : 2010. Durée : 15′. Palme d’Or du court métrage, 2010.
Constantinople 1910. Les rues de la ville sont envahies de chiens errants. Le gouvernement en place depuis peu, influencé par un modèle de société occidentale, fait appel à des experts européens pour choisir une méthode d’éradication, avant de décider brutalement et seul, de déporter massivement les chiens sur une île déserte, au large de la ville.

– Un beau matin.
Année : 2005. Durée : 12’20 »
D’après la nouvelle de Franck Pavloff Matin brun aux éditions Cheynes, plus d’un million d’exemplaires vendus. Un film d’animation réalisé à partir des peintures de Solweig von Kleist. Un visage tourmenté… derrière la portière d’un véhicule qui s’éloigne. C’est celui de Fred, qu’on retrouvera en flash back, et qu’on entendra en voix off, commenter ses souvenirs.

– Ligne de vie
Année : 2003. Durée : 12′. Prix de la meilleure création sonore au Festival de Clermont-Ferrand 2003.
Un camp de concentration. Des bourreaux et des victimes. Présence de la mort. Jeux de concurrence pour combler le vide. Un chronomètre pour mesurer la vitesse d’exécution des travaux. L’un des prisonniers se surpasse. Il gagne et il meurt. Un autre le remplace. Il dessine en cachette. Les autres l’admirent. Le gardien est pendu. Le prisonnier perd ses mains. Il trace malgré tout, la ligne de vie, aux yeux de tous.

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close