Événements culturels à Lyon

[Les Inattendus] Projections de Mai !

PROJECTIONS – MAI 2007

Fin mai, Les Inattendus vous proposent trois projections:

1/ Mardi 22 mai, 20h30, «Les Gitans»

Une émission du canal interne de la Maison d’Arrêt de Villefranche-sur-Saône réalisée avec un groupe de
détenus.

A L’Atelier, (91, rue Montesquieu LYON 7ème) Entrée libre

******************************************************

2/ Vendredi 25 mai, 21h,
«La Chamelle blanche»

De Xavier Christiaens. (2006, Mini DV, Couleur et Noir & Blanc,
Belgique, 52 min.) Odyssée cosmique aux terres d’Aral.

A L’Atelier (91, rue Montesquieu Lyon 7ème). Prix libre

******************************************************

2/ Jeudi 31 mai, 20h30, «Schuss!»

Un film alpin de Nicolas Rey.
(2005, 16mm, couleur, France, 123 min.)
Un film qu’on pourrait prendre pour un documentaire un peu étrange sur les sports
d’hiver est soudain déclaré par son auteur avoir pour sujet l’aluminium.

Au CNP Terreaux (40, rue du President Edouard-Herriot Lyon 1er). 5 euros.

 

Projection-Rencontre « Les Gitans« 

Mardi 22 mai, 20h30, à l ’Atelier (91, rue Montesquieu LYON
7ème) p
rojection du film :

« Les Gitans »
Réalisation collective de l’atelier vidéo de la Maison d’arrêt de Villefranche-sur-Saône

Les Inattendus proposent de découvrir une émission du canal interne de la Maison d’Arrêt de Villefranche-sur-Saône,
suivie d’une rencontre avec des animateurs du canal interne et les réalisateurs.

L’association Les inattendus est missionnée depuis 2000 pour assurer le fonctionnement et la programmation du canal interne de la
prison, en convention avec la Maison d’Arrêt de Villefranche-sur-Saône et le SPIP Rhône Alpes.

Le canal fonctionne en continu pour donner des informations pratiques sur le fonctionnement de la prison, notamment aux arrivants, mais
permet aussi la diffusion d’émissions culturelles. Cette part de programmation est assurée par un groupe de détenus, avec l’aide d’un intervenant des Inattendus : diffusion et présentation de documentaires de création, débats, rencontres avec des réalisateurs invités, courts reportages sur la vie de la prison, réalisations
ponctuelles.

L’émission proposée à été réalisée à l’initiative de plusieurs membres de l’atelier constatant que les « gitans », représentant un groupe aussi
mal défini que mal connu, subissaient un rejet à l’extérieur, comme à l’intérieur de la prison.

Ce magazine avait donc pour but de mieux faire connaître cette communauté. Il a été diffusé à plusieurs reprises sur le canal interne de la
prison en 2006.

Qui sont-les gitans ? D’où viennent-ils ? Quelle langue parlent-t-ils? Forment-ils une seule communauté ou plusieurs communautés?
….

Fruit d’une recherche menée par le groupe vidéo, le film tente de répondre à ces questions notamment à travers les interviews de deux détenus, l’un Yéniche, l’autre gitan andalou.

Cet atelier de réalisation a été encadré par Béatrice Dubell,
Avec le concours de Fabrice Cavaillé, de mars à juillet 2006.

Entrée libre

 

La Chamelle blanche & Schuss!

Les deux films que nous proposons ici ont au centre des paysages transformés par l’exploitation intensive de ressources naturelles
(bauxite, eau courante, eau glacée…). Ici, une mer disparue, là, les vallées et pentes domestiquées des Alpes.

Fils de coton, fils de métal, le soft et le hard ont tissé leurs toiles.

De manière différente, les deux films s’adressent à notre fragile mémoire des choses, cherchant dans les temps un point dans le
présent. Ici, un jeu du futur, le déplacement dans la science fiction – dont le passé et ses artefacts sont aussi les nôtres. Là, la recomposition d’un passé qui nous rejoint. Où (en)
sommes-nous ?

******************************************************

1/2 : Vendredi 25 mai, 21h, à l’Atelier

Projection de La Chamelle blanche de Xavier Christiaens.
(2006, Beta SP, Couleur et Noir & Blanc, Belgique, 52 min.)

Une fiction qui a pour point de départ un tournage documentaire à la mer d’Aral (Kazakhstan), dont le désèchement a été précipité au XXè
siècle par la déviation de ses eaux tributaires pour faire pousser le coton.

« Le film s’annonce comme un alunissage dans un pays fantomatique où les bâtisses des pontons ne craignent plus les marées d’une mer qui fut
(…) La mémoire est effacée, l’identité perdue, le territoire disparu (…) Pourtant, de rares habitants rescapés peuplent encore ces lieux dont la caméra fixe les déplacements
erratiques, les bribes de quotidienneté (…) Et soudain, un travelling en son in ravive la rugosité de l’usage du monde. » Lise Gantheret, Positif, mars 2007.

Dans La chamelle blanche la vision du réel est mise à distance par le regard d’un personnage de science fiction. Xavier Christiaens
a composé ici un film en vidéo numérique d’une grande poésie plastique. Les expérimentations visuelles, jusque dans le dessin d’un cadre aux contours incertains, sont étroitement liées au
propos. Quel regard porter sur ce que l’on ne reconnaît pas ou plus ? Et sur l’humain, au-delà de son image vacillante et virtuelle sur tous les écrans du monde ?

La chamelle blanche est le deuxième film de Xavier Christiaens, d’origine belge et auteur de pièces de théâtre. En 2004, il fonde
Ostrov, un atelier de production, avec Sandrine Blaise. Actuellement ils préparent tous deux un film de fiction, Vers les Icebergs.

Le film a été montré aux : Visions du Réel – Nyon, Suisse (mention spéciale), Festival International de cinéma de Jeonju – Corée du Sud
(mention spéciale), Etats Généraux du documentaire, Lussas, Exis Experimental Film & video – Seoul, Corée du Sud, Festival International de Cinéma documentaire de Jihlava – Tchéquie,
Festival International de Cinéma – Francfort, Etnofilm Cadca – Slovaquie, Festival International de Cinéma documentaire de Copenhague – Danemark, Filmer à tout prix- Bruxelles (prix de la
Scam), Videomedeja festival – Serbie, 8th Panorama of Independent Film Makers – Patras, Grèce, Cinéma des cinéastes – Paris, Musée Juste pour Rire – Montreal, International Film Festival-
Uruguay, International Documentary Film Festival – Navarre, Espagne, Festival de Cinéma ATTAC – Paris

A L’Atelier (91, rue Montesquieu Lyon 7ème).

Prix libre

******************************************************

2/2 : Jeudi 31 mai, 20h30, CNP Terreaux

Projection de Schuss!, un film alpin de Nicolas Rey.
(2005, 16mm, couleur, France, 123 min.)

En présence du réalisateur

Un film qu’on pourrait prendre pour un documentaire un peu étrange sur les sports d’hiver est soudain déclaré par son auteur avoir pour sujet
l’aluminium. Les chapitres évoquent alors l’histoire économique du XXème siècle, la mort du dieu Progrès dans les vallées des Alpes et en filigrane la question de l’Etat et de
l’Industrie. A la neige comme à la neige.

Nicolas Rey nous propose un voyage filmique dans un pays près de chez nous. Nous visitons en sa compagnie la vallée de la Romanche et les
pentes enneigées qui la dominent. Dans cette leçon d’histoire-géo particulière, le spectateur est invité à réfléchir, chapitre par chapitre, sur quelques fondements de notre société
industrielle, avec et entre les images et les sons : sports d’hiver et leur machinerie, l’histoire de l’aluminium, un vieux film sur le ski, travellings sur planches, documents
administratifs, noirs et silences. Traces de la petite et de la grand histoire, patiemment composées et savamment mises en résonance avec notre temps. Fabriqué artisanalement, ce film sur
pellicule participe en lui-même à la leçon par la matérialité de sa mise en œuvre.

Le film a été montré aux : Rencontres des Labos – Cinéma Nova – Bruxelles, Festival des Cinémas Différents – Paris, Forum du Jeune
Cinéma du Festival de Berlin, Kunstraum Walcheturm – Zürich, Burstscratch – Strasbourg, Kino Arsenal – Berlin, Kino im Sprengel – Hanover,Toronto International Film Festival
(Wavelengths), Nouveaux films en distribution à Light Cone (Paris), Split International Film Festival, Festival Underbox – Munchen, Work in Progress – Tours, Ecrans documentaires –
Gentilly, University of Milwaukee, Wisconsin, Festival International de Mar del Plata, Argentine, Dix ans de L’Abominable – Pantin, Elu par cette crapule – Le Havre, Festival
Bandits-Mages, Bourges, Festival de Isola, Slovénie

Nicolas Rey réalise des films depuis 1993, entre la photographie, le cinéma documentaire et l’expérimental (http://nicorey.club.fr/). Il est l’un des fondateurs de “L’Abominable”, un
laboratoire cinématographique d’artistes près de Paris, qui fête depuis fin 2006 son dixième anniversaire.

***
A cette occasion sera aussi présentée, en présence de ses fondateurs, le n° 1 de la nouvelle revue de cinéma, Dérives, qui trouve son point
d’ancrage dans l’œuvre du cinéaste Jean-Claude Rousseau. Il contient également un article sur le précédent film de Nicolas Rey, Les
Soviets et l’électricité
.

Au CNP Terreaux (40, rue du Président Edouard-Herriot Lyon 1er). 5 euros

 

Projections LES INATTENDUS, à venir…

Dans le cadre de Tout Le Monde Dehors !:

Vendredi 22 juin, pique-nique de la Guill’

Projection en plein air de films 16mm (rue Félissent, Lyon 7ème) Entrée libre

Lundi 2 juillet, et lundi 9 juillet, TOILES d’ETE

Projection en plein air de « Ne le dites à personne » de Henry Barakat (1951) et « La Sangsue » de Salah Abou Seif (1956). Deux films
emblématiques de l’âge d’or du cinéma musical égyptien extrêmement populaire dans tout le monde arabe. Avec les acteurs Samia Gamal et Farid Al Atrache.

Successivement place Bahadourian (Lyon 3ème) le 2 juillet, puis square Bâtonnier Jacquier (Lyon 7ème) le
9 juillet. Entrée libre

 

RENSEIGNEMENTS

Les Inattendus

courrier/mail : BP 1117 – 69202 LYON cedex 01

bureau/office : L’Elysée – 14 rue Basse Combalot – 69007 LYON

telephone/fax : 00-33-(0)4 78 61 71 18

les-inattendus@club-internet.fr

www.inattendus.com

Related Articles

Close