Éditos & Jal's LifeScience-fiction

Lectures 2021 | Bilan exhaustif et classement

Le meilleur moment dans la vie d’un libraire, fut-ce t-il brièvement mercenaire, est certainement la compilation annuelle de ses lectures et la possibilité cathartique de les classer via une notation en cochon d’Inde.

ESSAIS & NON-FICTION :

Etoiles Rouges : la littérature de science-fiction soviétique, de Patrice et Victoriya Lajoye. Piranha éditions, 2017.

L’ouvrage de référence pour traverser à la fois l’histoire du bloc soviétique au  prisme de la littérature de science-fiction.

Plus qu’une simple histoire littéraire abondamment illustrée, Étoiles rouges est le guide de lecture idéal pour des navigations stellaires par delà l’Oural.

 

Il est difficile d’être un Dieu, d’Arkadi et Boris Strougatski et Alexeï Guerman : Le scénario interdit, de Eugénie Zvonkine. Editions L’Harmattan, 2019.

Découvrir le film Il est difficile d’être un Dieu est une expérience unique qui ne peut laisser insensible. 
Si vous vous êtes dit comme moi après avoir lu livre : « Oh, il existe une adaptation, ça doit être sympa », vous savez donc que c’est un un pan  de votre innocence cinématographique qui a reçu un bon coup.
Seul remède : cet essai savant et passionant qui revient sur la conception d’un demi-siècle de l’OFNI.

Ishiro Honda : humanisme monstre, de Fabien Mauro. éditions Rouge Profond, 2018.

Comme il est de coutume de dire dans le pays : Fabien Mauro, c’est le meilleur.
Premier ouvrage français consacré au maître japonais, dont la vie et son travail au service du septième art sont minutieusement restitués, ce volume comprenant plus de quatre cents illustrations se clôt sur plusieurs entretiens réalisés avec d’anciens collaborateurs du cinéaste.

Je suis une fille sans histoire
D’Alice Zeniter. Editions L’Arche, 2021.

Moi quand on déconstruit les trucs, je suis généralement content.
Quelle place accorde-t-on dans les histoires aux personnages féminins et à la représentation de leur corps ? Alice Zeniter déconstruit le modèle du héros et révèle la manière dont on façonne les grands récits depuis l’Antiquité. De la littérature au discours politique, elle nous raconte avec humour et lucidité les rouages de la fabrique des histoires et le pouvoir de la fiction.

Kaiju, Envahisseurs & Apocalypse, de Fabien Mauro. Aardvark éditions, 2020.

Fabien Mauro, immuable.
Pour la première fois en France, Kaiju, Envahisseurs & Apocalypse se propose de raconter une histoire du cinéma de science-fiction japonais, de l’âge d’or des studios au milieu du XXe siècle à leur déclin dans les années 1970, e tout illustré avec plus de 700 affiches et documents rassemblés pour l’occasion.

L’oeuvre des Wachowski : la matrice d’un art social, de Julien Pavageau, Aurélien Noyer et Yoan Orszulik. Third Editions, 2021.

Je l’ai attendu longtemps celui-là et, comme prévu, je n’ai pas été déçu.
Si elles se refusent toujours à expliciter le sens de leurs films, les Wachowski hésitent moins à exposer leur conception du cinéma. Selon elles, il est à la fois un art esthétique, c’est-à-dire qui tire son sens non seulement de ce qu’il représente mais surtout de comment il le représente, et un art social, produit d’une collaboration d’artistes destiné à avoir un impact sur l’ensemble du public.

Manuel indocile de sciences sociales
Collectif. Fondation Copernic, 2019.

Ce manuel indocile fourmille d’exemples issus des sciences sociales – l’histoire, l’économie, l’ethnologie, la sociologie, les sciences politiques, etc. Et montre comment l’ordre du monde que l’histoire a produit, notre histoire peut le défaire.
Plus de 100 contributeurs : des sociologues, des économistes, des politistes, des historiens, des professeurs de lycée, des acteurs du mouvement social.
Et plus de 100 sujets abordés, qui questionnent les « vérités » toutes faites, en montrant qui les produit, comment et pourquoi.

Réinventer l'amour

Réinventer l’amour : comment le patriarcat sabote les relations hétérosexuelles
De Mona Chollet. Éditions Zones, 2021.

Nombre de femmes et d’hommes qui cherchent l’épanouissement amoureux ensemble se retrouvent très démunis face au troisième protagoniste qui s’invite dans leur salon ou dans leur lit : le patriarcat.
Sur une question qui hante les féministes depuis des décennies et qui revient aujourd’hui au premier plan de leurs préoccupations, celle de l’amour hétérosexuel, ce livre propose une série d’éclairages.

  • L’entropie fatale, de Assa Auerbach. CNRS Editions, 2019.
  • Game of Thrones, une métaphysique des meurtres, de Marianne Chaillan. Le Passeur éditeur, 2016.
  • L’histoire de la Science-fiction en Bande-Dessinée
    Scénario : Xavier Dollo. Dessin : Djibril Morissette-Phan. Les Humanoïdes Associés, 2021.
  • Plutôt couler en beauté que flotter sans grâce, de Corinne Morel Darleux. Editions Libertalia, 2019.
  • Précis de décomposition, de Cioran. Editions Gallimard, 1966.

OEUVRES DE FICTION :

🐹🐹🐹🐹 : Fantastique.

Certes, si classement il y a, il ne s’agit pas ici de produire un podium en bonne et due forme. La preuve, les œuvres ci-dessous sont classés par ordre alphabétique.

Après, si vous souhaitez absolument connaître les ouvrages liés à l’actualité littéraire, je vous laisse regarder les dates savamment indiquées.

Littératures de l’imaginaire :

Evolution 1 & 2, de Stephen Baxter. Pocket SF, 2008.

Stephen Baxter gagne toujours des points avec moi. Mes goûts en terme de littérature de l’imaginaire ne manquant pas d’être fasciné par ce sense of wonder basé sur des données scientifiques.
D’où venons-nous ? Où allons-nous ? En descendant, branche après branche, l’arbre généalogique de l’humanité, les rencontres se succèdent avec nos ancêtres puis avec nos descendants, jusqu’à cinq cents millions d’années après notre ère.

Il est difficile d’être un dieu, de Arkadi et Boris Strougatski. Éditions Denoël, 2013

Ce n’est pas faute d’avoir bossé le sujet à fond lors de l’organisation du Soviet’SF Festival en mai dernier.

J’aimerais vous recommander l’adaptation cinématographique mais je risque de m’attirer d’inévitables foudres, c’est pas une blague.

Les chiens et la charrue, de Patrick K. Dewdney. Editions Au Diable Vauvert, 2021.

Ce troisième tome confirme la constance qualitative de l’auteur autant de par sa plume que dans la description de son univers faite de petites histoires dans la grande Histoire. 

Véritable pépite dans l’imaginaire fantasy française, comment ne pas se languir du quatrième tome à venir ?

L’île habitée, de Arkadi et Boris Strougatski. Éditions Denoël, 2013

Variation beaucoup plus nihiliste d’Il est difficile d’être un Dieu. Les Strougatski en très grande forme nous en mettent plein la vue tout en nous laissant sur le carreau à la fin de la lecture.
Si on entend actuellement le bruit des bottes commençaient à résonner au fond de nos rues, cette lecture en est au moins tout autant indispensable.

Une journée plus longue qu’un siècle, de Tchinguiz Aïtmatov. Éditions Messidor, 1982.

Le coup de coeur sorti de nulle part personnellement. Si le postulat sciencefictionnesque n’est qu’une parabole sur la communication, le récit offre avant tout une émotion et une réflexion politique incroyable.
La mort d’un vieil homme est l’occasion pour le héros du roman de se remémorer les événements survenus dans la petite gare de triage du désert de Kara-Ouzek où il s’est installé à son retour du front et qui sont l’écho des grands ébranlements du monde soviétique.

 

Melmoth furieux, de Sabrina Calvo. Éditions La Volte, 2021.

Quelle rodéo les ami·e·s !
Elle est née à l’Orée du bois, une cité réduite à néant par les bulldozers des médias et de la finance. Hantée par les ruines de son Eden foiré, elle a rejoint la commune solidaire à Belleville, où l’on s’organise et lutte en marge du système répressif.

Bandes Dessinées, Comics & Mangas :

La cosmologie du futur, de de Alessandro Pignocchi. Editions Steinkis, 2018.

Des mésanges punks qui se mêlent de politique, Des hommes politiques plus animistes que des Indiens d’Amazonie, Un anthropologue jivaro qui tente de sauver ce qui reste de la culture occidentale.
Voici quelques-uns des habitants de ce monde nouveau où le concept de « nature » a disparu, et où les plantes et les animaux sont considérés comme des partenaires sociaux ordinaires. 

Les temps mauvais, de Carlos Gimenez. Editions Fluide Glacial, 2013.

Dans les temps mauvais, Carlos Giménez aborde cette fois l’atroce guerre civile qui a préludé à la dictature de Franco, bouclant ainsi le cycle entamé avec Paracuellos.
Cette guerre il la montre du point de vue de ceux qui l’ont subie. C’est la vie quotidienne des civils qui tâchent de survivre aux bombardements, incendies, exécutions, privations et épidémies dans Madrid assiégée.

V pour Vendetta, de Alan Moore (Auteur), David Lloyd (Illustrations). Éditions Urban Comics, 2012.

1997, une Angleterre qui aurait pu exister. Dirigée par un gouvernement fasciste, le pays a sombré dans la paranoïa et la surveillance à outrance. Les « ennemis politiques » sont invariablement envoyés dans des camps et la terreur et l’apathie règnent en maître. Mais un homme a décidé de se dresser contre l’oppression. Dissimulé derrière un masque au sourire énigmatique, il répond au nom de V : V pour Vérité, V pour Valeurs. V pour Vendetta !

🐹🐹🐹 : J'aime beaucoup.

Voici donc la note qui divise… Pour certain·e·s, c’est l’équivalent de la deuxième place sur le podium : la pire ! Et bien détrompez-vous, ami·e·s visiteur/se/s de la Lettre à Jal ! Les œuvres citées ci-dessous se hissent parmi des lectures d’excellentes qualité, l’équivalent d’un 16 ou 18 sur 20 si le système de notation cochon d’indesque ne lui était pas infiniment supérieure. 

Littératures de l’imaginaire :​

  • Aelita, de Alexeï Tolstoï. Éditions Radouga, 1983.
  • Citadins de demain – Capitale du Nord, de Claire Duvivier. Editions Aux Forges de Vulcain, 2021.
  • Destin Boiteux, de Arkadi Strougatski et Boris Strougatski. Editions Hachette-Progrès, 1991.
  • L’Escargot sur la pente, de Arkadi Strougatski et Boris Strougatski. Editions Denoël, 2013.
  • Expiration, de Ted Chiang. Éditions Denoël, 2020.
  • Le Miroir d’Ambre, de Philip Pullman. Éditions Gallimard, 2000.
  • Le Mystère du tramway hanté, de P. Djèlí Clark. Editions l’Atalante, 2021.
  • Non-retour, d’Alexandre Kabakov. Christian Bourgois éditeur, 1990.
  • Nous, de Evegueni Zamiatine. Trad.: Hélène Henri. Éditions Actes Sud, 2017.
  • La Parabole du semeur, de Octavia E. Butler. Editions Au Diable Vauvert, 2018.
  • Plasma, de Céline Minard. Editions Payot-Rivages, 2021.
  • Un Pont sur la Brume, de Kij Johnson. Editions le Belial, 2016.
  • Ru, de Camille Leboulanger. Éditions L’Atalante, 2021.
  • Le Sang de la Cité, de Guillaume Chamanadjian. Éditions Aux Forges de Vulcain, 2021.
  • Sur la route d’Aldebaran, de Adrian Tchaikovsky. Editions Le Bélial, 2021.
  • Les Tambours du dieu noir, de P. Djèlí Clark. Editions l’Atalante, 2021.

Littératures pas de l’imaginaire :

  • L’écart, de Amy Liptrot. Editions Pocket, 2019.
  • Évasion, de Benjamin Whitmer. Editions Gallmeister, 2018.
  • Michelin, matricule F276710, de Jean-Michel Frixon. Nombre 7 éditions, 2021.
  • Soixante-neuf tiroirs, de Goran Petrovic. Éditions Zulma, 2021. 

Bandes Dessinées, Comics & Mangas :

  • Aâma, de Frederik Peeters. Editions Gallimard, 2019.
  • Arkham Asylum, de Dave McKean et Grant Morrison. Editions Urban Comics, 1989.
  • Black Hole, de Charles Burns. Editions Delcourt, 2006.
  • Manteau de neige, Blankets, de Craig Thompson. Editions Casterman, 2004.
  • J’ai vu les soucoupes, de Sandrine Kerion. Editions La Boite A Bulles, 2021.
  • Jean Doux et le mystère de la disquette molle, de Philippe Valette. Editions Delcourt, 2018.
  • Les Indes fourbes, de Alain Ayroles et Juanjo Guarnido. Editions Delcourt, 2019.
  • Le Loup, de Jean-Marc Rochette. Casterman, 2019.
  • Petit traité d’écologie sauvage – Tome 1, de Alessandro Pignocchi. Editions Steinkis, 2018.

🐹🐹 : Un bon moment.

On ne peut pas mieux décrire cette note que ce qui est déjà écrit ci-dessus : les deux cochons d’Inde c’est comme un couple de l’animal suscité dans la vie : c’est le plaisir simple, l’instant suspendu, la douce tiédeur du foin un soir d’été, le bout d’endive qui arrive au bon moment. Oui, voilà. Un bon moment.

Littératures de l’imaginaire :

  • Adar, de Collectif. Editions La Volte, 2016.
  • Au bal des absents, de Catherine Dufour. Editions Le Seuil, 2020.
  • L’arithmétique terrible de la misère, de Catherine Dufour. Editions le Belial, 2020.
  • La Chose, de John W. Campbell. Éditions Le Bélial, 2020.
  • A dos de crocodile, de Greg Egan. Editions Le Bélial, 2021.
  • Enfin la nuit, de Camille Leboulanger. Éditions L’Atalante, 2011.
  • L’Etoile rouge et L’Ingénieur Menni : romans utopiques, d’Alexandre Bogdanov. Editions Lausanne : L’Age d’homme, 1985.
  • La Fille aux Mains Magiques, de Nnedi Okorafor. Editions ActuSF, 2021.
  • Nouvelles de la mère patrie, de Dmitry Glukhovsky. Editions L’Atalante, 2021.
  • Phaena, l’effondrement d’un monde, de Alexandre Kazantsev. Éditions Radouga, 1987.
  • Les rêves qui nous restent, de Boris Quercia. Asphalte Editions, 2021.
  • Rêveur Zéro, d’Elisa Beiram. Editions l’Atalante, 2020.
  • Ring Shout, Cantique rituel, de P. Djèlí Clark. Éditions L’Atalante, 2021.
  • Toutes les saveurs, de Ken Kiu. Editions Le Bélial, 2021.
  • Vers les étoiles, de Mary Robinette Kowal. Editions Denoël, 2020.

Littératures pas de l’imaginaire :

  • Anabase, de Bernard Amy et Jean-Marc Rochette . Éditions Le Tripode Attila, 2016. 
  • L’heure des fous, de Nicolas Lebel. Editions Hachette, 2013.
  • Le Gibier, de Nicolas Lebel. Editions Le Masque, 2021.
  • Les Falsificateurs, de Antoine Bello. Editions Folio, 2008.
  • L’Homme qui marchait sur la lune, de Howard McCord. Éditions Gallmeister, 2008.
  • Le jour des morts, de Nicolas Lebel. Editions Hachette, 2014.
  • Pas moins que lui, de Violaine Bérot. Editions Lunatique, 2013.
  • La Sanction, de Trevanian. Éditions Gallmeister, 2007.
  • Puzzle, de Franck Thilliez. Fleuve éditions, 2013.

Bandes Dessinées, Comics & Mangas :

  • Les 5 Terres, de Patrick Wong, David Chauvel et Andoryss.. Editions Delcourt, 2019.
  • Batman, L’An zéro – 1re partie, de Scott Snyder et Greg Capullo. Urban Comics, 2014.
  • Kaiju n8 – Tome 1 et 2, de Matsumoto Naoya. Kazé éditions, 2021.
  • Mécanique Céleste, de Merwan. Editions Dargaud, 2019.
  • Petit guide pratique, ludique et illustré de l’Effondrement, de Émile Bertier et Yann Girard. Bandes détournées, 2019.
  • Supergod, de Warren Ellis. Éditions Milady Graphics, 2011.
  • Superman Red Son, de Millar Mark (Auteur), Johnson Dave (Illustrations), Plunkett Killian (Illustrations). Urban Comics, 2014.

🐹 : Sympatoche.

Littératures de l’imaginaire :

  • Les Abysses, de Rivers Salomon. Editions Aux Forges de Vulcain, 2020.
  • Les Héritiers de Brisaine – La malédiction du bois d’ombres, de David Bry (Auteur), Noémie Chevalier (Illustrations). Editions Nathan, 2021.
  • The Expanse, Tome 2 : La guerre de Caliban, de James S.A. Corey. Éditions Acte Sud, 2016.

Bandes Dessinées, Comics & Mangas :

  • De cape et de crocs, Tome 1, de Jean-Luc Masbou et Alain Ayroles. Editions Delcourt, 1999.
  • Capitaine Capital, de Lindingre. Editions Les Requins Marteaux, 2012.
  • The End, de Zep. Editions Rue de Sèvres, 2018.
  • God Country, de Donny Cates et Geoff Shaw. Editions Urban Comics, 2017.
  • Hector Kanon – L’intégrale, d’Ivan Terlecki. Editions Fluide glacial, 2019.
  • Phil, une vie de Philip K. Dick, de Mauro Marchesi (Illustrations), Laurent Queyssi (Scenario). Editions 21 g, 2018.
  • Puzzle, de Mig. Ankama éditions, 2016.

Littérature pas de l'imaginaire :

  • Les anges s’habillent en caillera, de Rachid Santaki. Editions Points, 2012.
  • Elma, de Eva Björg Ægisdóttir. Editions de la Martinière, 2021.
  • Mala Vida, de Marc Fernandez. Editions Préludes, 2017.
  • Qaanaaq, de Mo Malo. Editions Points, 2019.

GRILLE DE NOTATION EN COCHONS D’INDE :

🐹 : Ça se laisse lire. Sympatoche.
🐹🐹 : Un bon moment.
🐹🐹🐹 : J’aime beaucoup.
🐹🐹🐹🐹 : Fantastique.
🐹🐹🐹🐹🐹 : Coup de cœur de fifou.
🐰 : Relation compliquée mais intense.

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close