Le Croiseur / La Scène sur Saône : Opération home Suite Home

Voici un appel à l’aide du croiseur, menacé de fermeture d’ici un mois

Ce lieu est un lieu ressource important pour de nombreuses jeunes compagnies de théâtre et de danse à lyon, même pour des compagnies de théâtre qui ne
sont pas issues de La Scène sur Saône (leur structure de formation de l’acteur)

Par exemple, c’est au croiseur que la compagnie Yann Ducruet (Monstrueux théâtre BAM) a pu répéter pour le Yann Ducruète Show (à l’époque ils n’avaient pas accès au service cult. de la fac
alors qu’ils étaient tous étudiants !!), dont aucun membre n’était à leur école
c’est aussi de ce lieu qu’est partie la « mouvance burlesque » lyonnaise (excusez l’expression un peu surfaite, c’est de l’impro) qui nous fait mourrir de
rire depuis quelques années à lyon, avec des spectacles comme Brainstorming, Vengeance Nipponne ou encore Histoire de Brebis.


Le lieu vous acceuil pour un festival de soutient : « Home SUITE home« , lundi 4 et mardi 5 mai avec de la danse (cie Désoblique), et les
7, 8 et 9 mai avec du théâtre burlesque (cie Spoutnik)


Venez nombreux, faites circuler l’info, et si vraiment, comme moi, vous ne voulez pas que ce lieu ferme, n’hésitez pas à participer et à relayer l’appel
à dons présenté ci dessous


 

Le Croiseur/la Scène sur Saône,

Association à but non lucratif, regroupant une salle de spectacle et un centre de formation de
l’acteur

risque aujourd’hui la mise en liquidation
judiciaire et ce à très court terme
.


A cela, deux raisons essentielles
:
1/- le déficit chronique des aides de la
ville et de la DRAC sur le fonctionnement de la salle de spectacle
2/- le désengagement de la Région
Rhône-Alpes sur la prise en charge des élèves en formation.

Ce lieu de fabrication, de formation et de diffusion, pensé, depuis ses débuts, comme un outil au service de la jeune
création, va donc s’écrouler faute d’un soutien suffisant à l’action conséquente qu’il mène depuis maintenant 12 années.


Un mouvement de solidarité d’envergure s’impose donc si nous voulons sauver une structure occupant une place unique et
essentielle dans le paysage culturel et artistique lyonnais.

A la fois centre de recherche et conservatoire d’expression populaire, Le Croiseur/la Scène sur Saône, implanté depuis
1999 à Lyon-Gerland, a su fédérer les énergies et les ambitions constructives.

Que ce soit en direction de la Danse, de l’Art Dramatique, de l’Art Burlesque ou encore du travail sur les écritures
théâtrales et cinématographiques, l’exigence a toujours été d’accompagner et de permettre l’accueil déterminant des répétitions et des mises en place. La démarche a toujours consisté à être du
côté d’une seule et même urgence : favoriser et encourager l’expérimentation artistique.

Depuis le début de cette aventure, environ 1000 élèves (toutes sections confond