Événements culturels à Lyon

Le Jour le plus court : les projections et évènements à Lyon pour le vendredi 21 décembre

Le 21 décembre, c’est le solstice d’hiver, le jour le plus court de l’année : c’est le jour parfait pour feter le court métrage. En partenariat avec le Centre National du Cinéma.

Petite sélection perso de quelques évènements lyonnais 🙂

L’institut Lumière :

Jour le plus court Institut Lumière

« Voyage en Terre Hallucinée » au cinéma Comoedia à 20h

« Voyage en Terre Hallucinée »ZoneBis et le cinéma Comoedia ne pouvaient rater l’occasion et vous invitent à une séance baptisée « Voyage en Terre Hallucinée », un voyage dans le cinéma de genre avec des courts dans l’esprit des Hallucinations Collectives et des Séances Hallucinées: du thriller au fantastique, de l’animation au live, de l’abstrait au réaliste.

Ça se passe donc le 21 Décembre à 20h au cinéma Comoedia. 7 courts internationaux récents vous seront proposés, demandez le programme!

Entre-deux (Pascal Barbier, Lucas Fabiani) France, 2010, 19’00
Sur le parking d’un aéroport, deux hommes et une femme se préparent à braquer un homme d’affaire.

The incident (Jules Saulnier) Canada/Autriche, 2011, 07’00
Prisonnier d’une ville inconnue, l’Agent doit surmonter les obstacles s’il veut remplir sa mission avant de sombrer dans la folie.

Der Fall Max Mustermann (Achim Wendel) Allemagne, 2011, 10’00

« La conformité est le plus facile des modes d’existence. Mais aussi le plus douloureux »(proverbe chinois)

La mystèrieuse disparition de Robert Ebb (FX Goby, Mathieu Landour) France/GB, 2011, 12’00
Comment une blague anodine tourne à la catastrophe.

Il était une fois l’huile (Vincent Paronnaud alias Winshluss) France, 2010, 15’00
Deux enfants fouillent les étagères d’un garage et renversent par mégarde un bidon d’huile. Une goutte tombe à terre et se métamorphose en Goutix, la mascotte officielle des huiles Méroll, friture et moteur, emmenant les marmots faire un voyage merveilleux dans l’usine en question.

Ghost (Tobias Boesen) Danemark, 2011, 08’00
Solitude, douleur, peur… Autant de sentiments ressentis à la suite d’un décès… par le défunt comme par les vivants.

Le lac noir (Victor Jaquier) Suisse, 2011, 19’00
Un matin, Jean, pêcheur vivant avec sa femme Madeleine au bord d’un lac, découvre un petit garçon endormi dans le ventre d’un énorme poisson.

Cinéma Comoedia
13 avenue Berthelot, 69007 Lyon
www.cinema-comoedia.com 

Le cinéma Gérard-Philipe propose un programme de courts ambitieux et festifs. 

Programme :

Les belles histoires, de Sylvain Loscos (16 mn) 
Cristina est une jeune fille repliée sur elle-meme. Son hypersensibilité la conduit à l’isolement social. Jusqu’au jour où son chemin croise celui d’Arthur, une rencontre qui va transformer sa vision du monde.
En présence du réalisateur.

Arthur Flèche, de Samuel Hercule (12mn30)
Depuis deux mois, Arthur a un gros problème : il a la mains droite de gauche et inversement. La situation empire de jour en jour. Assis dans le bureau d’un thérapeute par un bel après-midi de printemps, il n’a plus que quelques heures pour résoudre son énigme.

Si nous devions mourir ce soir, de P. De Maria et C Salignat (30mn)
le calendrier Maya est formel : la fin du monde est pour le 21 décembre. Sur ce thème, l’association Le Hareng Rouge a concocté un programme de courts métrages festifs et farfelus.
En présence des réalisateurs.

La soirée s’achèvera par un quizz.

Le cinéma Gérard-Philipe
12 Avenue Jean Cagne 69200 Vénissieux
www.ville-venissieux.fr/cinema

Pas tout à fait à Lyon mais organisé par nos amis des Marathons du court-métrage

A Chavanay, de 18 H 30 à MINUIT

Encore une occasion de voir des films et tailler le bout de gras, entre passionnés de longue date et novices éberlués.

Le programme est simple : De bons films, dans de bonnes conditions, des rencontres et une ambiance simple et chaleureuse. Comme cela a déjà bien marché, chacun apporte sa part du casse-croûte, afin d’agrémenter les quelques pauses salvatrices entre sessions de visionnages.

La soirée sera articulée autour de trois sessions de diffusion, d’à peu près 1 H 10 chacune. Entre les sessions, la table bien garnie par le soin de chacun sera le lieu des échanges, entre spectateurs et avec les invités.

Programmation :

La nature est pourrie :  Pourquoi et comment en sommes-nous arrivés là ? Toutes les réponses à vos questions existencielles en six films, du documentaire à la fiction comique, en passant par l’animation et la poésie cynique.

– Tomatl, chronique de la fin d’un monde (Luis Briceno)
– Le corbeau blanc (Anatoliy Lavrenishin)
– Le facteur humain (Thibault Le Texier)
– Casus Belli (Georgios Zois)
– commerciale (Pascal Jaubert) (invité : Thomas Walser, chef opérateur)
– Le low cost (48 H plus tard 2012, équipe LSD (Laurent Legendre, Valentin Trollé, Yann Chabod))

Chercher, expérimenter, raconter :  Depuis le temps qu’on vous dit que le cinéma est une expérience sensible ! Profiter pleinement d’un film hors du commun, c’est très simple : il suffit de se détendre et se laisser porter par le flot de sons et d’images ; le sens viendra à vous tout seul, comme un grand, et aura frappé à la porte de votre conscience sans que vous l’ayiez vu venir. Le genre d’apprentissage qui laisse une trace indélébile.

– Le Landau (48 H plus tard 2012, Équipe Singulier Désert (Éric Levert, Patrick jordikian))
– Mirror Mechanics (Siegfried A. Fruhauf)
– Du Bo, du Bon, du Bonhomme (Kinolugdunum, (Johannes Charvolin, Jérôme Charreton)
– Orgesticulanismus (Mathieu Labaye)
– La sole, entre l’eau et le sable (Angèle Chiodo)
– Ornières (Daniel Metge) [invité, sous réserve de modification]

Tant qu’il y a de l’amour, il y a de l’espoir :  Aaah ! l’Amour ! (Et l’amitié, un peu aussi, hein !). On a beau chercher, et découvrir, parfois, quand on a de la chance, il ne reste le plus souvent que deux bonnes vieilles valeurs sûres lorsqu’il s’agit de se sortir d’une mauvaise passe. Cependant, l’appel à un ami n’est pas une formule magique, et l’entraide peut prendre de temps en temps des airs de bataille rangée… c’est votre dernier mot ? Oui, Jean-Pierre !

– Le marin masqué (Sophie Letourneur)
– Paris Shanghai (Thomas Cailley)
– Tout le monde dit je t’aime (Cécile Ducrocq)
– Ya Basta ! (Gustave Kervern, Sébastien Rost)

En partenariat avec Familles Rurales de Chavanay et la Cie Petit Théâtre Pilat. Salle de la Serve.
Réservations conseillées : Familles Rurales au 04 74 87 04 13.

Entrée libre.
Comment venir : http://goo.gl/maps/e33Bt

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close