Corona-JalÉditos & Jal's Life

Confinement, un Journal | Jour 26: Les Vidéos du Dimanche #4

Quatrième dimanche de confinement, c’est le jour des vidéos proposées par les résidents de l’Amazing Bicoque et ses ami·e·s.

Ces dernières sont ou ne sont pas en lien avec l’actualité mais reflètent l’état d’esprit des différents pensionnaires.

Le bon dimanche !

————————-

LEMMY – « Got Satanists » par les forces de Police américaine (Anglais)

Voici une vraie vidéo de sept minutes à destination des forces de l’ordre leur permettant de déterminer si des pratiques satanistes ont lieu de le parc communal.
Le petit tour offert ici vous permettra aussi, à vous, de détecter tout culte suspect une fois nos parcs ré-ouverts, et ainsi pouvoir alerter la justice.
Une contribution réalisée avec le concours précieux d’Anne Canoville.

————————-

TOFU – « Manu Mein Kampf », une gestion de l’épidémie

Tofu a reçu cette vidéo dans sa chaîne de mail familial. Il dit n’avoir pas tout compris, mais comme cela nous a fait beaucoup rire à l’Amazing Bicoque, il vous la partage.

————————-

GROS CHAT GRIS – Le Dessous des Cartes :
« Quand le monde accélère »

S’il y a une chose que Gros Chat Gris a appris à faire, c’est bien savoir prendre le temps de prendre le temps. Il nous propose cette courte mais efficace vidéo du dessous des cartes qui revient sur l’évolution du rapport temporel depuis quelques siècles. La fin nous ferait presque penser d’ailleurs à une vision Cyberpunk de la chose !

————————-

PRALINE & FREYA – « Bad Guy » par Billie Eilish

Praline, la plus rebelle des jeune chatonne du voisinage n’avait pas trop le temps de s’embarrasser avec mes demandes de vidéos. Du coup, je suis allé jeter un coup d’œil dans sa chambre, et rien de bien étonnant à ce qu’elle apprécie l’oeuvre de Billie Eilish.
Et comme de par hasard, Freya se joint à sa consœur pour le morceau le plus populaire de la chanteuse.

————————-

JAL – « Where Dreams go to die » Documentaire (Anglais)

La Barkley, la course la plus dure au monde, oscille parfaitement entre le rêve d’y courir et la réalité, un cauchemar à vivre.
Si vous avez Netflix, foncez tout d’abord voir le documentaire « The Barkley Marathons: The Race That Eats Its Young » (2014), c’est un régal qui reprend toute l’histoire de cette course et suit une édition forcément hautement cruelle.
Il ne vous reste plus qu’à enchaîner avec la vidéo ci-dessous, suite non-officielle, qui suit Gary dans ce qui va être un voyage au bout de l’enfer.

———————————–

A suivre – Jour 27 : Lundi de Pâques en photos !


Suivre nos aventures sur Instagram !

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close