Casting & Auditions Lyon

Casting, appel à techniciens et figurants pour un projet de court-métrage, Lyon

Dans le cadre de la préparation du court-métrage « Stinky Buisness » réalisé par Jean-Baptiste Gaudet, l’équipe cherche des techniciens, acteurs et figurants. Le tournage est prévu entre le 17 et 21 mai à Lyon.

Le pitch :
De nos jours, dans un monde où humains et Toons cohabitent, Vincent Valiant, le petit-fils d’Eddy Valiant (le détective privé pour toons) s’est exilé en France pour refaire sa vie loin du cabinet familial : il ne supporte plus son père qui voudrait qu’il lui succède.

Il est dans sa chambre étudiante quand arrive Aladdin, un de ses rares amis toon : il s’est réveillé humain ce matin et le Génie a disparu. Vincent accepte de les aider…

Équipe technique :

– Cadreur (avec un 5D si possible),
– Ingé son et perchiste,
– Electro,
– Monteur,
– Costumier.

Casting :

Les castings auront lieu les 3 et 4 Mars de 14h à 19h au 15 rue d’Austerlitz à Lyon.

Vincent « Vince » Valiant – Humain : Petit-fils d’Eddy Valiant ; Enfant, il adorait les toons petits et rêvait d’aider son père. Son père voulait d’ailleurs qu’il reprenne le cabinet. Mais peu à peu, à force de travailler avec son père, Vincent se mit à détester le métier de détective privé. A ses yeux, son père ne fait pas d’enquête, il ne fait que s’occuper de loosers qui n’arrivent pas à digérer la fin de leurs carrières ou des tarés incapables de contenir leur propre folie : il est assistant social.
Mais cela rapportait plus que de faire le serveur et son père le complimentait régulièrement. Vincent était si doué que son père lui proposa un poste permanent au cabinet. Vincent lui révéla alors tout, utilisa l’argent qu’il avait mis de côté pour s’envoler vers la France et s’éloigner de lui.
Vincent est constamment sur la paille car il refuse tout argent envoyé par ses parents et n’arrive pas à trouver de job stable. Il vit dans une résidence étudiante où il se fait insulter et humilier. La raison des humiliations est que comme tout Valiant (le nom est célèbre car un des premiers détective privé pour toons), il est proche des toons, s’il est proche des toons, c’est qu’il doit les aimer et doit donc aimer coucher avec eux.
Aladdin et le Génie de la Lampe sont ses seuls amis et lui donne un coup de pouce à chaque fois qu’ils le peuvent.
Impulsif et impatient, il refuse de devenir Privé chez son père car il le considère comme une assistante sociale et non comme un enquêteur.

Theodore « Thed » Valiant – Humain : Théodore est le père de Vincent Valiant. Fils d’Eddy Valiant, il a grandi au milieu des toons, aidant son père dans ses enquêtes et modernisant le cabinet petit à petit. Il a fait entrer le cabinet dans le 21è siècle et malgré son âge avancé, il n’a rien perdu de l’éclat de son esprit et continue à aider les toons comme il peux à l’aide de sa femme, Carol.
Son fils unique est sa fierté et il l’adore. Vivant et travaillant au même endroit, il ne s’est jamais éloigné de lui, lui présentant tous les toons et l’encourageant à venir l’aider. Voyant que son fils adorait ce qu’il faisait, Thed lui offrit un poste afin qu’il puisse reprendre le cabinet.
La fuite de son fils, bien qu’ayant été une surprise totale, n’est pour lui qu’un caprice et un refus de grandir. Son fils sera détective car comme il ne cesse de lui répéter au téléphone : les Valiant ont les toons dans le sang.
Vif et pensant toujours avec un temps d’avance, il relance tout le temps Vincent, le provoquant afin de lui faire prendre conscience qu’il perd son temps.

Aladdin « Al » – Toon : Catalogué depuis son premier (et unique) grand rôle, Aladdin n’a jamais pu prouver ses capacités ailleurs. Il tourna deux suites et une série télé dont les multiples rediffusions et rééditions sont ses seules sources de revenus. Quand sa célébrité s’écroula définitivement, il sombra dans l’alcoolisme et ses frasques le forcèrent à quitter les États-Unis, à s’établir en France et tourner des séries Z pour arrondir ses fins de mois.
Ses rares amis sont Le Génie de la Lampe, qu’il a rencontré sur le tournage du premier « Aladdin », qui est devenu son meilleur ami et avec qui il partage un appartement, et Vincent Valiant, sur qui il a toujours pu compter.
Cynique et alcoolique, il a perdu foi en lui-même et ne fait plus d’efforts. Seuls ses amis lui donne envie de continuer.

Le Génie de la Lampe – Toon : Pote avec Aladdin sur l’écran comme à la ville. Le Génie a vite vu que le cinéma ne le laisserait jamais devenir autre chose que « le pote d’Al » et quitta le cinéma dès que les studios ne voulurent plus de lui.
Membre d’une troupe de théâtre de Lyon, il gagne juste ce qu’il faut pour payer le loyer de l’appartement qu’il partage avec Al.
Depuis la fin de sa carrière, le Génie a perdu son éclat et sa joie de vivre. Bien qu’il ai toujours son sens de l’humour, l’envie n’est plus là.

Jafar – Toon : Jafar est un ancien acteur toon passionné connu pour son unique rôle. Après avoir perdu son agent, il se remit à courir après les castings et à harceler les producteurs comme un débutant, sans succès ; il était tout simplement impossible de le détacher du rôle éponyme. Bien que fier de sa performance, il déteste aussi ce rôle dans lequel il est enfermé et dont il ne peut se détacher.
Alors qu’il dînait dans son restaurant préféré, le seul luxe qu’il pouvait s’offrir, Ursula l’aborda et lui offrit ce dont il rêvait : de l’encre pouvant rendre humain. L’offre était trop belle et, méfiant, Jafar demanda ce qu’elle voulait en échange. Ursula lui annonça qu’elle voulait juste le numéro personnel de Pépé pour pouvoir renégocier à l’amiable un accord sur les rediffusions non payées de « La petite Sirène ». Jafar savait qu’elle ne lui disait pas tout, mais que pouvait-elle faire d’un simple numéro ? Jafar accepta puis se précipita chez lui pour essayer la formule où il s’évanouit après avoir respiré les vapeurs. Quand il se réveilla, il était humain et se reconnaissait à peine dans le miroir.
Désespéré de ne pouvoir vivre sa passion, il est prêt à tout pour se détacher enfin du rôle de Jafar et jouer de nouveau.

Ursula – Toon : Ursula était une toon pieuvre chimiste de formation et ayant passé sa vie dans l’anonymat le plus complet. Elle fut abordée dans la rue par Pépé le putois qui travaillait à ACME et, après un casting rapide, décrocha le rôle de la sorcière dans « La Petite Sirène » qui la rendit immédiatement célèbre.
Malgré son talent évident, les studios ACME ne voulurent plus d’elle car jugée trop grosse. Insultée et humiliée, elle s’accrocha et continua à écumer les castings, sans succès.
Lorsque pour « La Petite Sirène 2 », ACME engagea une autre toon pieuvre lui ressemblant presque traits pour traits sauf pour le poids. Cela sera l’insulte de trop et elle décide alors de quitter définitivement le cinéma.
Mûe par une rage et un désir de vengeance démesurés, elle utilise ses économies et l’argent gagné avec son rôle pour reprendre ses expériences de chimiste et essayer de retrouver la formule de la trempette du Juge DeMort. Sans succès. Alors qu’elle venait d’échouer une nouvelle fois, elle lâcha, de rage, un jet d’encre qui tomba dans une fiole chauffée. Elle n’eût pas le temps de se protéger et s’évanouit après avoir respiré les vapeurs. Quand elle se réveilla, elle s’aperçut qu’elle était devenue humaine.
Ayant enfin trouvé le moyen de se venger, elle se mit alors à réfléchir à comment attaquer ACME… et décidera de s’attaquer au cœur du studio : les dessins originaux des toons, ceux dont ils sont tous issus et qui leur a donné la vie.
Femme amère et colérique qui ne supporte pas l’échec, elle est prête à tout pour se venger de la honte et de l’insulte que lui ont infligé les studios ACME.

Pépé le Putois – Toon : Pépé est un des acteurs toons les plus célèbres de la grande époque de la Warner au même titre que Bugs Bunny et Daffy Duck.
Mouffette rayée (et non un putois) haute en couleur et dragueur invétéré qui, malgré son mariage avec Pénélope la chatte, sa partenaire à l’écran, a toujours une femme autour de lui.
A la fin de sa carrière, il entra comme ses collègues à ACME pour contribuer à l’essor du dessin Animé. Son efficacité, son énergie et les nombreuses supérieures qu’il a dragué lui permirent de devenir PDG d’ACME France en un temps record.
Pépé a un égo sur-dimensionné dû à son ancien statut de superstar et ne perd jamais une occasion de charmer ses (nombreuses) assistantes. Il est Français avec un accent Italien.

Karin Wajdai – Humaine : Karin est la commissaire chargée de l’affaire de la transformation des toons.
D’origine polonaise mais née en France, Wajdai est très solitaire, ne parle que peu d’elle-même et n’a aucun lien qui ne soit professionnel.
Elle ne comprend pas les toons. Son esprit est tellement ancré dans un esprit de logique qu’elle ne peut tout simplement pas les comprendre. Entre les toons et elle, c’est comme de l’eau et de l’huile.
Wajdai est un flic opiniâtre ne jurant que par une extrême logique, ne tolérant aucun écart et qui ne fait jamais d’erreur. Arrogante, elle ne supporte pas d’avoir quelqu’un dans son chemin.

Red (des Tex Avery) : Red est fait partie des toons ayant tourné avec le légendaire Tex Avery. Dotée d’une très grande beauté qui n’a d’égal que le vide intersidéral de sa tête, elle a toujours su comment faire chavirer les hommes mais n’a jamais su ce qu’elle devait en faire quand ils se mettent à ramper à ses pieds. Elle est la seule assistante permanente de Pépé car elle ne dit jamais non. Elle aimerais bien être plus qu’une assistante mais Pépé est marié. Et puis en fin de compte, le fait de le voir tous les jours au bureau est largement suffisant…
Red est si belle que tous les hommes pourrait se damner pour être avec elle. Mais elle est l’assistante de Pépé et de lui seul.

Slappy l’écureuil : Slappy est un écureuil femelle. C’est une ancienne star des Tex Avery-like des années 50 dans qui a eu droit à un come-back foudroyant vers les années 90 dans son rôle… d’ancienne star légèrement sénile, acariâtre et cynique dans la série des « Animaniacs » où elle ne cessait de se moquer des clichés des cartoons et anticipait tous les plans menés contre elle.
Elle déteste les dessins animés actuels, elle les trouve puérils, sans imagination et ne jure que par les classiques qui « sont mort avec Tex ». Elle avait juré de prendre sa retraite mais les rediffusions de ses séries se faisant de plus en plus rare, elle a été obligée de prendre un job au siège d’Acmé pour payer le loyer de son arbre. Pas de chance pour elle, elle est l’une des assistantes de Pépé et son âge avancé n’a pas l’air de freiner le serial dragueur
Slappy est sénile, cynique, n’a jamais eu sa langue dans sa poche et comme on la payait pour ça, elle ne s’est jamais arrêtée.

Figuration :

En dernier lieu, l’équipe recherche 10 figurants. Voici la situation où ils apparaissent:  Dans les locaux d’ACME, où ne travaille que des toons, un attentat au gaz vient d’avoir lieu. Tous les toons ont été transformés en humain et sont soit en train de paniquer ou de pleurer le changement.

Chaque figurant doit choisir un toon (de Disney, Warners Bros, etc.) pour lequel il sera dans son costume le plus connu.

Le recrutement des figurants se fait par photo uniquement.

Pour postuler ou me poser une question: stinkybusinesstoon@yahoo.fr

Related Articles

9 thoughts on “Casting, appel à techniciens et figurants pour un projet de court-métrage, Lyon”

    1. Bonjour Monique!

      Désolé pour cette réponse tardive, nous sommes toujours à la recherche d’une Slappy et nous n’avons pas trouvé ton profil sur facebook, n’hésite pas à nous envoyé des photos à stinkybusinesstoon@yahoo.fr , réponse rapide garantie !

  1. Ne sachant pas trop ce que vous voulez comme physique pour Vincent Valiant (ni si vous l’avez déjà trouvé), je pourrais faire Jafar.
    Il y a mon mail, ou alors directement mon FB : David Fu

  2. Bonjour,

    Je suis costumière dans la région lyonnaise et disponible en ce moment. Votre projet m’interresse. Merci de me répondre.

    Cordialement

    Perrine

    1. Bonjour Perrine!

      Désolé d’avoir tardé à répondre, nous nous sommes un peu contenté de vérifier la boite mail u_u
      Ta participation serait très appréciée, si tu en as la possibilité, envoie quelques photos de tes créations à stinkybusinesstoon@yahoo.fr ! A bientôt j’espère!

  3. Pour info, les personnages issus d’une oeuvre, comme les personnages de dessins animés par exemple, sont protégés par le droit d’auteur et également par les licences d’exploitation (copyright). Autrement dit, si vous les utilisez sans autorisation des ayants droit (dans votre cas : Disney, Warner… des gens très compréhensifs…) vous pouvez vous faire attaquer. Sans oublier que si les personnages sont mal reproduits, vous pouvez aussi être poursuivis pour « non respect de l’oeuvre ».
    Si vous souhaitez diffuser le film uniquement dans un cadre privé (en gros un cadre familial), il n’y a pas de problème ; mais dès que vous sortez de ce type de diffusion vous tombez dans l’illégalité. Si vous ne souhaitez pas aller au-delà d’une diffusion assez confidentielle, vous ne vous ferez pas forcément choper mais c’est à vos risques et périls…

Répondre à Perrine Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close